Pages

lundi 7 novembre 2011

Question De Corps

Via Portillon

Je me questionne.

Avant-hier, je suis tombée sur cet article qui fait parti de la sélection Culture & Loisir du vendredi 4 novembre de Hellocton.
Et j'ai été choquée.

Je vois ces corps plus qu'obèses. Ces corps qui s'exposent devant l'objectif d'un photographe, sans complexes. Je lis les commentaires et plus que les images, ce sont eux qui me choquent : entre les "que c'est beau", "que ces filles sont belles à s'assumer comme ça" ou encore "j'espère qu'elles se sentent bien dans leur peau", je me suis posée cette question :

"Qu'en serait-il si Leonard Nimoy avait photographié tout un groupe d'anorexiques, exposant leurs corps rachitiques au nom de l'art?"

Vous voulez savoir? Il y aurait des réactions de toutes parts demandant le retrait de ces photos de la sphère publique. Il y aurait une condamnation d'un tel étalage d'os, invoquant le fait que ces filles sont malades et exercent une influence néfaste sur les jeunes filles, et qu'on ne peut décemment pas appeler cela de l'art.

Mais dans ce cas, pourquoi ne pas appliquer la même sentence pour les photos de femmes obèses? Pourquoi condamner dans un seul sens? Je trouve cela trop facile et pas très clean.
Que l'on parle anorexie ou obésité, c'est la mort qui est au bout. Les deux images sont malsaines.

Pourquoi encourager, soutenir, aider les femmes obèses à mieux s'accepter? Pourquoi dénigrer, accuser, fustiger les anorexiques d'avoir une influence néfaste? Qui a décidé ça? Pourquoi pas l'inverse? Pourquoi ne pas condamner les deux? Quelle équité de jugement?

Personnellement, je trouve le blog de Margaux tout aussi malsain que celui de Stéphanie , dans leur extrémité. Oui mais l'une est dégradée et l'autre encensée.

Alors expliquez-moi, vous qui commentez si négativement l'une et si admirablement l'autre : expliquez-moi votre logique, je ne la comprends pas.

PS : je me fais ici l'avocat du diable dans le seul but de montrer l'incohérence aberrante qui apparaît dans la réaction des personnes face à ces deux types de maladies. En aucun cas je ne défends la maigreur. Au contraire, pour moi anorexie et obésité sont des choses dangereuses.
Rendez-vous sur Hellocoton !

14 commentaires:

  1. Alors pour commencer je dois dire que ta réaction sur Twitter m'a à première vue questionné. Alors qu'effectivement ce n'est pas ce qui serait attendu.
    Quand on regarde les magasine, ce ne sont pas des modèles de cette taille-là que nous avons l'habitude de voir...

    On peut tout d'abord dire que dans les deux cas, quand c'est trop, c'est trop. En revanche, lorsque l'on sort des extrêmes, une femme plutôt ronde sera très rapidement considérée comme "moins" belle.

    Pour revenir à l'expo, j'ai trouvé les photos artistiquement belles. Et je trouve qu'elles nous rappellent que le poids "n'empèche" pas d'être une belle femme.

    Nous restons cependant d'accord sur le fait que dans les deux cas, la situation est morbide et inquiétante du point de vue de la santé publique.

    RépondreSupprimer
  2. Hum, je ne sais pas trop quoi en penser, de ces photos. En tout cas je ne les ai pas trouvé jolie, de même que je ne trouve pas les photos de Margaux jolies non plus.
    Pour Stéphanie, c'est différent, j'ai l'impression qu'elle "étale" moins sa "différence" (excuse du terme que j'ai employé faute de mieux).

    Après, c'est dans les mentalités de rejeter le différent, puisqu'en fait, aucun de ces blogs, ni même ces photos ne font l'apologie de la maigreur ou de l'obésité. Les gens se montrent juste tels qu'ils sont, peut-on les en blâmer?
    Tout est une question de goût (encore une fois^^).

    Bisous ;)

    RépondreSupprimer
  3. Je crois que je suis assez d'accord avec toi sur le fond, l'obésité ne doit pas être encensée, au même titre que l'anorexie. Et ces photos me choquent aussi.
    Le seul truc qui me gêne légèrement dans ce raisonnement c'est qu'en fait ces photos sont de l'art. Et dans l'art, il est difficile de poser des limites morales claires, parce que la morale et l'art n'ont pas grand chose en commun et que l'une limiterait trop l'autre si elle devait y être inscrite. Donc est-ce qu'on n'a pas le droit de faire de ces femmes des muses pour l'art et la photographie, simplement parce qu'elles sont obèses? Je ne sais pas. Enfin plutôt, je dirais qu'on en a le droit mais que la façon dont l'obésité a été traitée ici est en effet dérangeante, trop "positive", et c'est pour ça que je suis d'accord avec toi, très personnellement, mais j'imagine qu'un artiste aurait le droit de t'opposer cette question. C'est tout le problème du lien entre art et société, entre art et morale, et c'est vraiment intéressant donc tu as bien fait de lancer le débat!

    RépondreSupprimer
  4. @ Un blog de plus... Sur twitter, j'ai réagi complètement à chaud, mais 140 caractères, c'est trop peu pour développer.
    Je suis complètement d'accord sur le fait que, malheureusement, un fille ronde sera plus facilement critiquée que sa comparse maigre. C'est culturel.

    Et si cette expo rappelle que le poids n'est finalement pas problématique, pourquoi le serait-il dans un sens (les maigres) et pas dans l'autre (obèses)? Artistiquement, je veux dire et non pas d'un point de vu médical. Soit on condamne les deux, soit on les accepte.

    @ Solenn Je ne suis pas d'accord. Stéphanie plus que n'importe qui met en avant son poids puisque c'est justement la ligne éditorial de son blog (une mode pour grandes tailles) et aussi son fond de commerce (sa collaboration avec Taillissime, notamment).
    Sur ce point, Margaux et elle sont ex-aequo. Sauf que pour la première, c'est bien vu d'utiliser son physique particulier comme bon lui semble (et même vivement encouragé), et pas pour la deuxième. WTF? j'ai envie de dire.

    RépondreSupprimer
  5. @ Victoria ce ne sont pas les photos que je remet en cause, mais les commentaires qui leur font écho. Compare-les avec ceux laissés à des filles comme Margaux qu'on accuse d'étaler leur maigreur en photos...
    Dans les deux cas c'est malsain (au sens premier du terme) mais les lecteurs décident de critiquer l'une plus que l'autre.

    L'inégalité de ton me saisit à tel point que ceux qui revendiquent l'acceptation des différences de chacun semblent être les premiers à ne pas appliquer cette idée. C'est ça, qui me choque.

    RépondreSupprimer
  6. A première vue, c'est ta réaction sur Twitter qui m'a plus choqué que ces photos. Je comprends mieux maintenant ton point de vue.

    Je me pose la question, est ce que prendre des gens en photos se veut forcément revendicatif de quelque chose ? d'une idée, d'une façon de vivre, d'un surpoids ? Personnellement, je ne vois pas ces photos comme l'apologie morbide de l'obésité. Au premier coup d'oeil, j'ai été surpris, car effectivement ce n'est pas les modèles qu'on voit dans les médias... et puis en fait, j'ai trouvé ça beau. Mais ça c'est subjectif, libre à chacun de se faire son avis sur la beauté de la chose.

    Est ce qu'elles sont malades ? Je me suis posé la question et puis finalement, c'est de l'art, qu'elles soient malades ne changent rien à ça, on s'en fiche.

    Est ce que les malades ne doivent apparaitre nulle part ? même dans des oeuvres d'art ?

    Voilà ça m'a fait réfléchir, j'ai plus de questions que de réponses maintenant.

    RépondreSupprimer
  7. Hello :)

    Moi aussi je comprends mieux ta réaction maintenant :)

    Je suis d'accord avec toi sur les effets de ces deux extrêmes. Mais leur différence de traitement vient peut être de la différence entre leurs causes (parfois).

    La maigreur est, dans l'inconscient collectif, liée à la maladie. L'obésité est liée à Bacchus. En vrai, c'est évidemment plus compliqué, mais je pense que l'inconscient y est pour beaucoup.

    Après, il faudrait aussi savoir ce que l'artiste a voulu dire avec ces photos. Parce que t'as raison, l'apologie d'une l'un ou de l'autre de ces troubles alimentaires est dangereuse.

    RépondreSupprimer
  8. @ iTonio Je suis choquée par les commentaires et la façon de réagir des gens, plus que par les photos en elle-même. Je pense d'ailleurs profondément que peu importe qu'on soit gros ou maigre, chacun a sa place, chacun peut s'exposer.

    Ce qu'en revanche, je n'accepte pas, ce sont ces réactions disparates quant au poids. Critiquer une maigre? D'accord, pourquoi pas, d'un point de vu médical ça se tient. Mais dans ce cas, il faut aussi critiquer une obèse. On ne peut pas reprocher à une maigre la mauvaise influence que son image peut avoir sur les autres, et pas une obèse. Elle est toute aussi influente que la première, non?

    RépondreSupprimer
  9. @ Simon effectivement, l'anorexie est tout de suite associée à une maladie, mais on entend suffisamment parler d'obésité pour voir que ça peut également être associé à un TCA. Pas dans TOUS les cas, mais bon, dans le cas de ces photos, on voit bien que ce n'est pas naturel.
    Et dangereux.
    Alors dire qu'elles sont si belles et que c'est magnifique qu'elles s'assument comme ça... C'est assez nul quand on voit que les maigres ont le droit à un tout autre son de cloche.

    RépondreSupprimer
  10. Oui oui, l'obésité aussi vient souvent d'un TCA, en vrai. Mais dans l'inconscient, pas forcément. La preuve, quand les gens croisent des gros dans la rue, ils se demandent pourquoi ils mangent trop, ou pourquoi ils ne font pas un régime.

    On pourrait tout aussi bien se demander pourquoi un anorexique ne mange pas plus, mais on ne le fait pas.

    Pour résumer, l'obésité est plus facilement liée au "bon vivant" et donc peut être mieux "acceptée", ou "défendue". Ce n'est pas forcément bien, mais ça explique peut être les commentaires...

    RépondreSupprimer
  11. Peut-être parce que la minceur est ce qui associé à la beauté lisse des magazines et ce qui est vendu par les médias comme le but ultime (cf. tous les dossiers régimes dans les magazines féminins et le régime Dukan). On n'a pas l'habitude de voir l'obésité, montrer des femmes bien en chair (et voire bien plus parfois), c'est montrer une "réalité" que personne ne montre, alors forcément tout le monde s'extasie. Je suis assez d'accord avec toi. Mieux vaut montrer la normalité, mais malheureusment, elle fait bien moins vendre.

    RépondreSupprimer
  12. Maigreur ou obésité, qu'importe, je pense que l'un comme l'autre ne doit pas être réprimandé mais pas mis en avant comme un modèle non plus, et ce purement dans un souci de santé, qui pour moi prime indiscutablement sur le "beau".

    Après pour ce qui est de l'art.. sujet épineux puisque chacun est libre de se faire son idée, c'est le principe je crois. Toujours est-il qu'un os qui dépasse ou une poignée de cellulite, qu'on ne vienne pas me dire que c'est joli, quoi ;). C'est juste une réalité.

    RépondreSupprimer
  13. Alors, je vais rajouter mon grain de sel, parce que j'ai le sentiment que tout le lodne mélange un peu tout sur certains points.

    Déjà, à mon sens il ne faut pas se fier aux comentaires de photos de ce genre et prendre ça comme reflet de la pensée d'une sociétée sur elle ou telle chose.

    Ne serait ce que pour afficher un point de vue différent de la "norme" (en critère de beauté c'est à dire = stars et magasines) les gens sont pret à répondre, même quand ce n'est pas justifié (en l'occurence des photos d'art montrant des femmes obèses) "oh, elles sont bien dans leur peau elles sont magnifique". Je dit pas que tout le monde est hypocrite, même si je suis persuadée que le besoin d'afficher une tolérence prend souvent le pas sur la pertinence d'un commentaire.

    Ensuite, second GROS point (sans mauvais jeu de mots),cCes photos sont des photos d'art, et je met ma main à couper que le propos de l'artiste était tout sauf "les femmes sont belles grosses, trouvez les belles !" ni "on peut bien vivre avec l'obésitée". Je pense que c'est plus une considération purement plastique du corps et de la façon de le montrer, un jeu de ces corps qui deviennent plus qu'humain, un genre de "meta-humain", y'a qu'a voir les jeux avec les ombres ou les drapées... Bref, laissons de côté la critique d'art, mais tu comprend où je veux en venir ?

    En un sens tu as raison, c'est les commentaires qui sont choquant, mais pour moi pas dans le sens ou tu l'entend, pour moi c'est dans un sens ou par besoin d'afficher sa tolérence, on deviens vite hors de propos.

    Ensuite, juste un point sur les deux blogeuses dont tu parle. La par contre, je pense que c'est toi qui est hors sujet... La blogeuse que tu cite comme "obèse" est loin d'être en obésitée morbide (terme médical) comme on peut le voir pour les photos de l'expo. C'est une femme très ronde, rosse comme on dit, comme il y en à pleins et qui ont du mal à trouver une place dans la société et à se retrouver dans des lignes de pret à porter au final très élitistes. L'autre blogeuse, je ne sais pas si elle est anorexique ou juste maigrichone (ça serait un autre débat encore...) je ne pourrait donc pas me prononcer plus.. Mais pour moi c'est un exemple peu représentatif de ce que tueesaie de démontrer qui fondamentalement est tout à fait censé, il ne faudrais ni admirer un ca comme l'autre.


    D'ailleurs, c'est sur cette conclusion qu'on va se rejoindre, je pense que ce que tu ressent comme de la "glorification de l'obésité" est en fait seulement la manifestation de ce dont je parlais, l'hypocrisie ambiante et le besoin d'afficher sa tolérence au yeux des autres... (qui n'a pas déjà entendu "Moi ? Homophobe ? Nooon, n'importe quoi, j'ai pleins d'amis homos !") je pênse que ça marche un peu pareil...

    Allez, bonne continuation !

    RépondreSupprimer
  14. @ Graine merci pour ce commentaire. En effet, je trouve tout comme toi que ces commentaires sont très très hypocrites. La moitié des gens qui félicitent ces femmes préfèreraient, en vrai, plutôt mourir que de leur ressembler.
    Je pense également qu'on ne peut pas attaquer le côté artistique de la chose(et je ne l'attaque pas)

    Cependant, je pense que mon exemple de blogs est totalement représentatif de ce que j'évoque ; à savoir l'incohérence de la réaction des personnes face aux différences de corpulences. J'essaie de comprendre pourquoi on se permet de critiquer l'anorexique sous prétexte que c'est estampillé maladif et pas la femme obèse? Certes certaines personnes ne choisissent pas d'être obèses (certaines ont des problèmes génétiques de naissance) mais cela reste maladif, dans le sens où la santé est en jeu.
    Mais tu as mis le doigt dessus : l'hypocrisie des gens qui veulent se montrer hyper tolérants. Oui mais pourquoi pas avec les filles anorexiques?Arrêtons l'hypocrisie, justement. Voilà la question de mon article.

    PS : ce n'est pas le but de l'article ici, mais je réitère ce que je dis : Stéphanie est obèse, au sens médicale du terme. Pas "obésité morbide", non. Mais un médecin ne lui dirait pas "tu es rosse" ou "tu es gironde". Au "moins pire", un médecin parlerait de surpoids/surcharge pondérale, mais je suis bien certaine que l'on parle d'obésité ici.

    En tout cas, encore une fois, merci pour ton commentaire très éclairant :-)

    RépondreSupprimer